Zoom sur les peintures naturelles et biologiques

De nouveaux produits sur le marché

peinture rouge plantes


Vous vous souciez de votre santé et de la préservation de l’environnement ? Pensez aux peintures naturelles, biologiques ou écologiques pour décorer votre intérieur !

Mais quelles sont leurs compositions ? Comment les différencier et les choisir ? Découvrez toutes nos astuces ci-dessous.

 

Peinture biologique, naturelle ou écologique ?

Il importe de ne pas confondre les différentes catégories de peinture. En effet, les peintures biologiques et naturelles ne sont pas identiques.

La peinture naturelle est composée d’ingrédients d'origine végétale ou minérale. Il en va de même des peintures biosourcées.

Cependant, pour être qualifiée de bio, la peinture doit remplir, en plus, plusieurs conditions :

  • le produit doit être composé en grande partie d’ingrédients d’origine agricole certifiés biologiques, par exemple de l’huile bio ;
  • le produit doit contenir très peu ou pas de substances chimiques de synthèse.

Les peintures écologiques représentent, quant à elles, une troisième catégorie de produits. En effet, si les peintures naturelles et biologiques sont composées à base d’ingrédients d’origine naturelle, cette condition n’est pas obligatoire pour une peinture écologique. Pour être qualifiée comme telle, celle-ci doit uniquement rejeter un minimum de composés organiques volatils (COV).
 

Une composition respectueuse de l’environnement

Les peintures biologiques et naturelles ne contiennent pas de résine d’origine pétrochimique. Au contraire, elles sont fabriquées à base de liants naturels, tels que l’huile de lin, de bois ou de ricin, et ne contiennent ni siccatifs ni biocides (plomb, cobalt, zirconium). Ces ingrédients sont dilués à l’eau et augmentés de charges minérales pour leur donner de l’épaisseur et une résistance similaire aux peintures traditionnelles. Quant aux couleurs, elles sont extraites de pigments minéraux.

Selon les marques, les peintures biologiques affichent généralement de 95% à 100% d’ingrédients naturels. Certains fabricants, en effet, y ajoutent tout de même quelques additifs pétroliers pour assurer un meilleur confort d’application.
 

De nombreux atouts

Les peintures biologiques, naturelles et écologiques polluent nettement moins la planète que les peintures traditionnelles. En effet, toutes les peintures rejettent malheureusement des composés organiques volatils. Cependant, ces produits en émettent moins que les peintures traditionnelles. Les pots se jettent également avec les autres déchets ménagers.

Ces peintures sont également d’une aussi bonne qualité que les autres : elles s’appliquent facilement, disposent d’un bon pouvoir couvrant et sont lessivables. Enfin, plus une peinture est naturelle, moins elle dégage d’odeurs désagréables lors de son application. Celles-ci peuvent même parfois réguler le taux d’humidité dans votre maison.
 

Points d’attention

Les produits naturels ne sont pas forcément inoffensifs pour la santé. Ainsi, vérifiez bien la composition de votre produit si vous vous savez allergique aux hydrocarbures issus des agrumes ou du pin, ainsi qu’aux terpènes. La chaux peut, elle aussi, être irritante pour la peau. C’est pourquoi il faut toujours être prudent lors de l’application de votre peinture, ou confier ce travail à un professionnel disposant de tout l’équipement nécessaire.

Sachez aussi que la palette de couleurs peut être réduite avec les pigments naturels : les teintes très saturées (par exemple le rouge vif) sont souvent indisponibles. Ce type de produit met également plus de temps à sécher : votre peintre devra respecter un temps de séchage de 6 à 12 heures entre chaque couche.

Enfin, attention au greenwashing ! Les fabricants l’ont bien compris : la tendance est au vert ! Dès lors, fiez-vous à l’expérience de votre peintre et aux labels pour choisir vos peintures, et n’hésitez pas à analyser leur composition. De nombreux qualificatifs tels qu’ “éco-nature”, “nature”, “environnement”... ne disent en réalité rien sur le produit et ne constituent que des arguments marketing. Soyez vigilant !
 

Quelques labels

Afin de choisir vos peintures naturelles ou biologiques, vous pouvez vous fier aux labels. N’hésitez pas non plus à demander conseil à votre peintre en bâtiment. En effet, les producteurs de peintures écologiques n’investissent pas toujours dans ces certifications. Elles permettent toutefois de vous assurer le respect d’un certain cahier des charges.

Parmi les différentes certifications, on retrouve :

  • la marque NF Environnement ;
  • le label Ange bleu ;
  • l’Ecolabel, qui induit un taux minimal de COV ;
  • le label européen Natureplus.

Celles-ci sont délivrées après une analyse du cycle de vie du produit. Elles vous garantissent un minimum de composants toxiques et de COV, ainsi que le respect de nombreux critères environnementaux.

Il existe également le label Peinture Nature, délivré par Ecocert : celui-ci vous assure que 100% des ingrédients sont naturels.
 

Quel budget pour ce type de peinture ?

Ces peintures alternatives ne sont pas plus chères que les peintures traditionnelles. Pour un litre de peinture blanche, comptez entre 15 et 25€. Les prix au m² par couche évoluent donc dans les mêmes gammes que les produits conventionnels. Par ailleurs, sachez que les peintures naturelles offrent un bon rendement et une imprégnation des supports en profondeur. Elles vieillissent ainsi moins rapidement et constituent un bon investissement sur le long terme.